Réfugiés connectés – Hackathon

Du vendredi 30 janvier au dimanche 1er février 2015

Venez développer et designer des solutions numériques pour les réfugiés

Les réfugiés sont des personnes « craignant avec raison d’être persécuté du fait de leur « race », nationalité, religion, opinion politique ou appartenance à un groupe social » : elles s’en vont hors de leur pays d’origine car elles ne peuvent ou ne veulent se réclamer de la protection de ce pays.

Ces personnes rencontrent de nombreux enjeux dans leur nouvelle vie. Des solutions numériques peuvent être inventées pour leur permettre de mieux comprendre et connaître leur société d’accueil, de contribuer, de faire des synergies, de participer localement et de conserver du lien avec leurs proches sans se mettre ou les mettre en danger.

Nous vous invitions à les concevoir et les développer ensemble lors de ce grand événement. Il s’agit de capitaliser sur un long processus de mobilisation citoyenne, lancé en 2013, pour stimuler le vivre et le faire ensemble avec les réfugiés.

Phase 1 – L’étude, en 2013

Le projet trouve sa source dans une étude internationale bottom-up, menée tout au long de l’année 2013 dans 15 pays, par 23 chercheurs bénévoles de SINGA, sur les « usages par les réfugiés des nouvelles technologies de l’information et de la communication » dont les résultats ont été présentés dans des conférences académiques à Poitiers, Montréal, Bogota et Oxford.

Phase 2 – Les idées d’applications, le 17 janvier

Une série de trois ateliers créatifs hold-ups, organisés par MakeSense, rassemblant une cinquantaine de citoyens permet de faire émerger une liste d’une dizaine de solutions numériques innovantes répondant aux besoins spécifiques des réfugiés et de leur société d’accueil. (En savoir plus)

Phase 3 – Le développement des applications : Hackathon, du 30 janvier au 1er février

Le hackathon, orchestré par Simplon.co, à l’Archipel, réunit des développeurs et des designers pour que les projets imaginés lors des hold-ups deviennent de véritables prototypes ! Une dizaine d’équipes, composées de 3 à 4 personnes, travailleront pendant tout un weekend au développement d’applications ou sites sur GitHub. Si la priorité sera donné à la programmation, l’événement sera aussi l’occasion de rencontres entre les acteurs de l’asile, de l’ess et du numérique. Réservation obligatoire ici.

Phase 4 – Le résultat, juin 2015

Les 3 meilleurs prototypes, élus par le jury du hackathon, recevront des dotations financières, grâce au soutien de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, la Fondation Free et les Nations Unies (UNHCR Innovation), un budget publicitaire, avec Mobparners, et un accompagnement par Ashoka, le Forum Actions Modernité et l’excubateur « Migrations & Numérique » de la FMSH et de l’école Télécom ParisTech afin de devenir de véritables sites ou applications fonctionnels. Les solutions numériques « open source » seront divulguées le 20 juin 2015, journée mondiale des réfugiés !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *