Diasporas Lab

Qu’est que c’est le Diasporas Lab ?

Un centre de compétences socio-techniques qui répondra aux besoins des diasporas, un espace d’expertise dans le domaine des migrations et des technologies d’innovations sociales.

Un programme de recherche

Il a pour ambition de développer et d’enrichir les connaissances dans le domaine des migrations, en mobilisant les concepts, méthodologies et stratégies de valorisation spécifiques à l’exploration numérique. Il s’agit ainsi à la fois d’utiliser le numérique comme instrument d’analyse (capture, traitement, visualisation de données etc.), mais également d’appréhender le numérique comme objet d’étude, en s’attachant à analyser un matériau empirique « nativement numérique » – c’est-à-dire produit par des dispositifs socio-techniques qui recouvrent désormais toutes les dimensions de la vie sociale, économique, culturelle, ou politique. Le programme se situe ainsi à la croisée des études migratoires et du champ des humanités numériques (digital humanities) et des sciences sociales computationnelles (computational social sciences).

Un programme pédagogique

Diasporas Lab est ouvert ou doctorants qui explorent le domaine des TIC et des Migrations et est impliqué dans une réflexion sur la diffusion des savoirs à travers notamment des webinaires, des conférences etc.

Un excubateur

C’est-à-dire un espace d’échanges inspiré des hackerspaces et orienté vers l’innovation sociale au sens large, à destination des populations migrantes. Il s’agit d’identifier, d’accompagner et de soutenir des projets dont la dimension innovante est tournée vers les problématiques sociales spécifiques aux migrations. Ceux-ci viendront s’appuyer concrètement sur l’expertise disponible au sein du programme, pour développer des recherches universitaires mais également des services, des politiques publiques, des initiatives associatives ou pédagogiques, qui soient en phase avec les migrations contemporaines et leurs dimensions socio-techniques. Il s’agit ainsi d’entrer dans une dynamique qui puisse inclure des acteurs de la société civile, des entrepreneurs, des représentants des médias et de la sphère politique.